Le rachat de crédit en forte progression

0

Alors que les taux d’intérêt sont historiquement bas, la tendance au rachat de crédit poursuit sa progression en 2015.

Qu’il concerne les prêts immobiliers ou les crédits à la consommation, la renégociation ou le rachat de crédit sont en forte progression en ce début d’année 2015. Profitant de la baisse des taux d’intérêt de nombreux ménages n’hésitent plus à solliciter leur banque ou les banques et organismes de crédit concurrents pour racheter leurs prêts. On ne parle pas là de consolidation de prêt, mais bien d’un rachat.
A lire aussi : Rachat de crédit : c’est le moment de renégocier son taux !

Une étude menée par l’Observatoire du Crédit Logement constate l’envolée des rachats

L’étude observe que le rachat de crédit constitue prêt de 20% des demandes de financement réalisées auprès des banquiers concernent une renégociation du taux et des intérêts des emprunts. Ce qui constitue pour l’année 2014 près d’un dossier de crédit sur 5 en agence bancaire. Les crédits immobiliers occupent quant à eux près de 70% des demandes de rachat, tandis que les prêts personnels, dédiés pour la plupart à l’achat d’une automobile ne constituent que 25% des demandes.

Les crédits professionnels ne sont pas en reste

Chose nouvelle constatée par les banquiers, le rachat des crédits à destination des professionnels fait une apparition, certes marginale, mais remarquée. Dans un climat économique morose, les professionnels n’hésitent plus à renégocier leurs dettes auprès de leur partenaire bancaire. De l’ordre de 5% en 2014, les analystes prévoient une hausse de 20% des demandes de rachat de crédit professionnel.

Partager >>

A propos de l'auteur