#Immobilier : après le Brexit, le Périgord pris d’assaut

0

Le vote du Brexit a causé bien de désagréments économiques au niveau du pays. Beaucoup de réactions sont enregistrées devant la situation du Livre Sterling en bourse, face à l’Euro. Particulièrement, les britanniques installés en France ou installés en outre Manche sont inquiétés pour leur épargne si l’économie Britannique vient à s’effondrer.

Le Brexit et l’immobilier

Les investisseurs britanniques ont surtout misés leurs économies sur la pierre et sur les transactions immobilières effectuées surtout en Périgord, dans le département du Périgord.

Depuis le début de l’année et à partir du vote du Brexit, l’économie britannique a commencé à s’effondrer. La crainte du résultat avait déjà fait particulièrement grimper par semaine, le nombre de ventes immobilières en Dordogne. Toutefois, au courant de la période du référendum en faveur du Brexit, un nombre non négligeable de compromis de vente qui ont été acceptés par les vendeurs. Une progression de 30 % a été ainsi notifiée.

Les conséquences sur l’investissement en immobilier

Le Brexit a occasionné en un rien de temps, plus d’un millier de demandes concernant les immobiliers depuis les résultats du référendum. La signature des compromis de vente signés a déjà augmenté de 21 % comparé aux deux premiers semestres de 2015, et ceci depuis le début de l’année et l’annonce du fameux référendum. En réalité, on assistait à davantage d’achats et des prix en baisse après le vote. Le Brexit a occasionné la chute de la livre en conséquence. Depuis ce vote, les Anglais ont perdu 10 % de pouvoir d’achat face à l’euro. En conséquence, les négociations sur le prix sont plus serrées que d’habitude et ceux-ci ont baissé de 5 à 7 %. Si certains britanniques installés ailleurs envisagent d’investir en pierre du Périgord, le projet est la préservation de leurs avoirs et de garder en même temps leur engagement de rester auprès de l’Union Européenne.

Partager >>

A propos de l'auteur