Le Brexit ou le choix des britanniques de sortir leur pays de l’Union Européenne

0

L’annonce de la démission du Premier Ministre David Cameron a été la première réaction après le fameux référendum adoptant le choix des Britanniques à sortir de sortir de l’Union Europenne. Ce choix représentait aux britanniques un excellent moyen pour protéger l’économie du pays devant les investissements étrangers dans tous les secteurs et en particulier dans l’immobilier. Les conséquences ont été enregistrées financièrement. La livre sterling s’est effondrée à un niveau le plus bas. Par rapport à ces changements financiers, les experts financiers prévoient davantage des turbulences financières. De leur côté, les partisans de la sortie de l’UE mettent en avant les capacités d’adaptation de l’économie britannique avec l’arrivée de nouveaux partenaires et d’une immigration choisie

BREXIT, UE : Les transactions tumultueuses de l’immobilier

De nombreux analystes prévoient un recul des prix de l’immobilier. De nombreux acheteurs potentiels ont toutefois ajourné des transactions du fait de l’incertitude générale. Les récentes analyses démontrent un recul du secteur de l’immobilier. Devant l’incertitude qui plane au niveau des investissements, des transactions sont reportés. Toutefois, les investisseurs étrangers restent aux aguets pour profiter des opportunités.

Les opportunités des pays de l’Asie. Bien qu’à première vue, l’adoption du Brexit soit considérée d’un mauvais œil par les autres pays, la Chine est d’ores et déjà prête pour y injecter des investissements assez conséquents. Les retombées du fameux référendum britannique doivent être bien évaluées. Cette chute financière sera une grande occasion pour les investisseurs étrangers, particulièrement la Chine qui dispose une solide expérience des investissements immobiliers en Grande Bretagne et spécifiquement à Londres.

BREXIT, UNION EURPEENNE : Immobilier : les réactions internationales

La décision du Royaume-Uni de quitter l’UE entre dans le cadre des événements historiques et économiques du pays. L’adoption d’un tel choix favorisera l’émergence de nouveaux investisseurs américains ou asiatiques. Il faut noter que contrairement à cet observation, plusieurs investisseurs Indiens son déjà présentes sur le marché britannique.

Partager >>

A propos de l'auteur