9% d’employés en moins pour le secteur bancaire en 2014

0

Selon les chiffres publiés par l’Association française des banques (AFB), les effectifs des établissements bancaires de France ont reculé de 0,9% par rapport à l’année précédente. L’Association française des banques (AFB) vient de communiquer ses chiffres pour l’année 2014 et révèle un repli des effectifs des banques de l’ordre de 0,9%.

Bien que l’année 2014 ai été marquée par le recrutement de plus 35 000 employés, le secteur enregistre une diminution de ses effectifs.

Ce repli s’explique par la généralisation et le développement des services en ligne qui implique moins de besoins en main-d’oeuvre et donc moins d’embauches. D’autre part, la pression fiscale sur les établissements bancaires s’est accrue.

Les banques sont le premier employeur du secteur privé français

L’Association française des banques (AFB) indique que, pour la période allant de 2011 à 2013,  le poids de la fiscalité a représenté jusqu’à 54% des résultats des banques avant imposition.

L’AFB met également en cause les taxes sur les salaires et précise :« L’emploi bancaire est en outre directement affecté par la taxe sur les salaires qui représente chaque année une charge supplémentaire de deux milliards d’euros pour le secteur ».

Malgré la baisse de 0,9% des effectifs des banques françaises en 2014, les établissements bancaires représentent 2,3% des employés du secteur privé. Le secteur bancaire est même le plus important employeur privé de l’hexagone. L’Association française des banques (AFB) observe que, à la fin de l’année 2014, le nombre de salariés des banques françaises était établi à environ 370 300 personnes.

Partager >>

A propos de l'auteur