Une infirmière aurait détourné 2 millions d’euros au fisc et à la CPAM

0

Une infirmière libérale, exerçant son activité dans le Calvados, est accusée d’avoir dérobé deux millions d’euros en fraudant le fisc et la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM). Elle aurait facturé de nombreux actes médicaux non effectués et inventés de faux patients afin d’amasser cette somme.

Une enquête menée par la police judiciaire de Caen, appuyée par PJ de Rouen, vient de mettre à jour une vaste arnaque à l’Assurance maladie. Une infirmière libérale d’une soixantaine d’années est accusée d’avoir multiplié les fausses déclarations à la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) et en se faisant rembourser des actes médicaux fictifs et de faux déplacements.

L’escroquerie se serait déroulée sur trois années. Trois années qui ont permis à cette infirmière d’accumuler beaucoup d’argent, 960 000 € en espèces et quatre lingots d’or (soit 136 000 euros d’or) ayant été retrouvés dans le coffre d’une banque.

« Comme une fourmi »

La SRPJ a décrit ses pratiques en ces termes: « Elle agissait comme une fourmi, multipliant les placements, les achats immobiliers ».

La valeur totale de son magot serait de 1,1 million d’euros et la CPAM « estime que des centaines d’actes auraient été facturées, pour un préjudice entre 400.000 et 600.000 euros ». 

Accusée de fraude fiscale, l’infirmière devrait être jugée en correctionnelle d’ici la fin de l’année  » mais l’enquête est compliquée, il faut faire attention à bien démêler ce qui est le fruit de son travail, et ce qui résulte de la fraude ».

Partager >>

A propos de l'auteur