Rachat de crédit : c’est le moment !

0

À l’arrivée de la fin de l’année, certains emprunteurs n’hésitent pas à s’endetter pour les fêtes. Le recours au crédit à la consommation chez les banques est en hausse. Et pourtant, recourir à un nouveau crédit alors qu’on a déjà plusieurs dettes en cours n’est pas favorable pour la stabilité financière du ménage. Une solution profitable conseillée pour tous les ménages qui souhaitent alors minimiser leur charge financière, tout en profitant d’une nouvelle possibilité de crédit de faire un rachat de crédit. En plus, c’est également une solution qui pourra vous faire profiter de la baisse de taux en début d’année.

Le choix entre un rachat de crédit ou une renégociation de prêt

Les emprunteurs ont le choix entre deux types de rachat de crédit bancaire : le rachat de crédit tout court, et la renégociation de prêt.

Généralement, le rachat de crédit est l’action de regrouper l’ensemble ou une partie de ses crédits en cours pour bénéficier d’une meilleure condition auprès de la banque. Le rachat se passe généralement auprès d’une nouvelle banque, qui rachète alors le crédit pour minimiser vos mensualités.

D’un autre côté, il y a aussi la renégociation de prêt, qui contrairement au rachat de crédit, se passe au sein de la banque même. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une nouvelle reconsidération du crédit en cours pour bénéficier de taux plus bas.

Dans les deux, l’enjeu est de taille. C’est surtout d’éviter un futur surendettement ou d’alléger vos charges.

Le calcul du taux de rachat de crédit

Les TAEG appliquées par la banque dans le cadre d’un rachat de crédit varient au cas par cas. Afin de bénéficier de meilleurs taux, il est nécessaire de faire une simulation en ligne. En effet, plusieurs détails entrent en considération pour le calcul du taux. On peut parler entre autres de la somme restante due, de la qualité de votre profil et de la durée de votre nouvel engagement.

A noter qu’un rachat de crédit vous ouvre les portes à deux solutions. L’un étant la possibilité de garder la même durée pour des mensualités plus importantes, avec un taux annuel global réduit. L’autre étant la possibilité de rallonger les délais de recouvrement, dans laquelle les taux seront plus élevés.

Partager >>

A propos de l'auteur

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit