Prix de l’immobilier : Les tarifs vendeurs et acheteurs de plus en plus proches (www.orpi.com)

0

En avril dernier, le réseau immobilier Orpi a lancé son baromètre visant à établir l’écart entre le prix de vente réel d’un bien immobilier et son prix d’origine. Ce baromètre permet de constater que cette différence de prix est de plus en plus faible et que les acheteurs pratiquent des tarifs de plus proches du budget des acheteurs. Le réseau immobilier Orpi s’est associé avec Le Figaro immobilier et Explorimmo pour proposer son baromètre des écarts de prix dans l’immobilier.

Il s’agit d’un indicateur mesurant la différence de coût entre le prix de vente d’un bien et le prix auquel il a été proposé au départ. Le baromètre révèle que cet écart de prix tend à diminuer avec, entre juin 2014 et juin 2015, une différence de prix mesurée à 4,55%. Pour la période comprise entre avril 2014 et avril 2015, l’écart constaté était de 4,65%.

Des vendeurs plus en phase avec la réalité du marché

On constate que l’écart est de plus en plus faible ce qui implique une meilleure fluidité du marché de l’immobilier.

Les biens se vendent plus rapidement qu’en 2014 avec une moyenne de temps de transaction de 100 jours contre 120 l’année passée. Le président du réseau Orpi, Bernard Cadeau, explique les raisons de ce phénomène : « Dans 80 % des cas, les particuliers vendent leur résidence principale pour en acquérir une autre, plus grande ou située dans un autre lieu par exemple.

Comme le marché immobilier ancien est limité, les vendeurs ont pris conscience que s’ils n’ajustent pas leurs prix à la réalité du marché pour vendre rapidement, ils risquent de passer à côté du bien qu’ils convoitent ». Pour cette raison, les vendeurs sont plus raisonnables et pratiquent des tarifs plus en adéquation avec le prix des acquéreurs.

Partager >>

A propos de l'auteur