Il n’y a d’autres options que la renégociation de son crédit immobilier

0

Le taux du crédit immobilier n’a cessé de diminuer durant des mois, ce qui est une véritable aubaine pour les acquéreurs. En effet, cette situation le permettra de souscrire un prêt à moins de 2 % sans assurances et même à 1 % pour les meilleurs dossiers. Ce qui est sûr c’est que cette option est de plus en plus pratiquée et que la tendance peut encore perdurer pendant un certain temps offrant aux propriétaires une autre option que la renégociation de son prêt. Il leur est désormais possible d’acquérir une plus grande maison, sans débourser plus d’argent.

Immobilier : Revente ou renégociation ?

Les acheteurs ayant souscrit à un prêt immobilier de niveau supérieur auront tendance à penser qu’il leur faudra renégocier leur crédit pour diminuer leur mensualité ou la durée du crédit.

Ce réflexe est tout à fait normal, mais ce n’est pas la seule option qui se présente à eux. En effet, il est désormais possible de revendre sa résidence principale pour acheter plus grande, et avec bonus, la possibilité d’avoir la même mensualité que celle qui est en cours de remboursement. Ainsi, un couple ayant contracté un prêt immobilier il y a sept ou neuf ans, avec un taux à 4 % ou 5 % peut mettre en vente sa résidence principale et s’acheter une nouvelle maison beaucoup plus grande, s’il dispose d’un bon niveau de revenus. En effet, il peut bénéficier d’un taux assez bas grâce à son profil, du fait qu’il a amorti une part du capital de leur prêt.

Vérifier la rentabilité de l’opération

Afin de ne commettre aucune erreur, il est recommandé d’ajouter les frais de notaire et les garanties à payer pour le nouvel achat dans les calculs. Il faut également s’assurer d’être capable d’apporter au minimum 10 % du prix total du bien à acheter afin de formaliser la vente. Sachez également que l’acquisition d’une résidence beaucoup plus grande implique le paiement d’impôt immobilier beaucoup plus important.

Partager >>

A propos de l'auteur