Renégocier son crédit immobilier, que faire ?

0

Il faut profiter de la chute des taux du crédit si on veut renégocier son prêt immobilier dont le taux est plus élevé que le marché. La Banque de France a récemment déclaré que les taux du crédit nouvellement contractés début 2016 se négocient en moyenne à 2,3%. Il y avait dix ans, ils pouvaient atteindre plus de 3 à 4%. Si le taux d’un prêt qu’un particulier avait contracté est de 3,5/4% et qu’il lui reste encore quelques années pour faire le remboursement, il peut envisager de renégocier son crédit.

Quelques points à prendre en compte pour renégocier un crédit immobilier

La demande de renégociation des conditions d’un crédit doit se faire à la banque auprès de laquelle on aurait contracté. En général, cette dernière a tendance à proposer un taux moins intéressant que ceux du marché et on tient à préciser qu’elle n’est pas obligée de fournir une réponse favorable.

Par contre, le particulier peut solliciter directement d’autres établissements, ou par l’intermédiaire d’un courtier. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à faire un comparatif de prestation, car le crédit immobilier est un marché très concurrentiel. Présenter à votre courtier les avantages que vous pouvez profiter ailleurs est la première chose à faire. Il faut uniquement calculer les frais ainsi que les pénalités que la banque exige pour remboursement anticipé. De son côté, la nouvelle banque saisit également des frais liés au nouveau crédit.

Renégociation crédit immobilier : l’importance de la simulation du crédit

Une simulation de crédit est toujours nécessaire lorsqu’on veut profiter des meilleurs taux et tirer le maximum de profit d’un prêt immobilier. En général, on peut renégocier un prêt immobilier dont le taux est supérieur à 3,5% et où il reste encore dix ans de remboursement. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas se faire des idées, car le changement d’établissements ne signifie pas qu’on peut gagner beaucoup plus. Cela permet uniquement de faire des économies par mois et sur plusieurs années dont la somme peut atteindre jusqu’à des milliers d’euros.

Partager >>

A propos de l'auteur