Jim Yong Kim sera candidat pour la Présidence de la Banque mondiale en 2017

0

Les pourparlers commencent à faire rage dans les couloirs de la Banque mondiale pour ce qui est du nouveau mandat de présidentiel de ce groupe économique qui débutera 2017. Et l’actuel président, Jim Yong Kim, n’a pas manqué de partager son attention à postuler pour un second quinquennat. Pourtant, le personnel évoque leur avis par rapport aux manières dont il dirige cette institution.

Jim Yong Kim, un homme de principe

Jim Yong Kim est un médecin de 56 ans. Né à Séoul en Corée du Sud dans les années 60, il a gagné son mandat actuel en étant face à une candidate nigériane qui était à l’époque la ministre des Finances de ce pays: Ngozi Okonjo-Iweala. Elle a été déjà nommée directrice générale de la Banque mondiale en 2007.

Entre autres, cet homme qui est à la tête de cette institution internationale, est pourtant à la base de réforme pour le mois controverser depuis le début de son mandat, le 1er juillet 2012. Ce qui va surement compromettre sa nouvelle candidature.

Un candidat impopulaire au niveau de la Banque mondiale

Durant ces cinq années de direction, il semble que Jim Yong Kim s’est mis à dos le chef du personnel ainsi que la grande majorité de l’équipe de la Banque mondiale. En effet, ces derniers ont adressé une lettre aux dirigeants afin de réclamer une réforme de système de leadership mise en place par le président de la banque. Car, il semble que Jim Yong Kim soit contre une politique des mérites dans la réalisation des dossiers.

Malgré que cet incident ait eu lieu au début du mois d’août, le président insiste pour s’inscrire dans « le short list » qui doit mettre à la disposition du comité d’élection les dossiers de candidatures des 3 prétendants au poste.

Partager >>

A propos de l'auteur