Immobilier : baisse des loyers en 2014 pour toute la France

0

La baisse des loyers semble se poursuivre en 2014,  loyers moyens facturés aux nouveaux locataires ont baissé de 1,1 % en 2014 en France.

Symbole d’une hausse continue des prix de l’immobilier, l’île de France ne résiste pas à la crise en cette année 2014. C’est en tout cas établi par le groupe Century 21 qui constate pour la première fois depuis 20 ans une baisse des loyers sur la capitale. Avec une baisse globale de 1.1% des loyers facturés sur l’année 2014, Paris fait figure d’épouvantail pour les investisseurs locatifs qui ne parviennent plus à louer leurs biens sans accorder de remise.

Bordeaux fait figure d’exception

Seule grande ville française à sortir son épingle du jeu, Bordeaux maintient ses niveaux de prix, dopée par un afflux constant de nouveaux habitants. La capitale de la Gironde connait une croissance foudroyante, étroitement liée à l’intérêt grandissant de cette ville désignée comme l’une des villes les plus attractives en France pour son cadre de vie et son climat tempéré. La ville d’Alain Juppé, est, il faut le dire, au cœur de vastes programmes de développement.

Les loyers moyens facturés aux nouveaux locataires ont baissé de 1,1 % en 2014 en France, selon une étude du réseau d’agences immobilières Century 21 publiée en exclusivité vendredi par Le Figaro.

Ce phénomène de modération des loyers s’observe partout: « à Paris, le loyer moyen enregistre une baisse sensible de 0,6%« .

Dans la capitale, « le loyer moyen est passé de 995,5 euros à 981,1 euros, soit une baisse de 2,8%. Paradoxalement, le prix au m2 est en augmentation de 2,9%, ce qui signifie que les locataires ont privilégié le niveau du montant du loyer à la surface du bien proposé à la location », selon Century.

Les loyers en Ile-de-France reculent également (-5,1%), le loyer moyen passant de 832 euros à 791 euros cette année, selon l’étude.

« La tendance s’est donc bien confirmée par rapport à l’année dernière: le marché s’oriente à la baisse, et ce malgré le maintien de la politique permettant aux propriétaires-bailleurs d’indexer les loyers sur l’Indice des revenus locatifs (IRL). En effet, l’IRL a progressé sur la même période de 0,5% », juge Century.

Century note que « les loyers ont progressé de 7,5% en 10 ans, soit une progression nettement moins forte que l’inflation (14,6% sur la même période) ».

Partager >>

A propos de l'auteur