Immobilier : 2 Eco-prêts à taux zéro pour financer des travaux d’isolation

0

Désormais, les propriétaires souhaitant réhabiliter son bien immobilier ont le droit de demander 2 Eco-prêts à taux zéro. Effectivement, le bénéficiaire d’un Eco PTZ qui n’a pas consommé la totalité de l’enveloppe de 30 000 euros pour isoler son logement peut maintenant réclamer un second emprunt. Un décret du 5 août dernier a ainsi officialisé cette mesure qui est incluse dans la loi de finances 2016. D’ailleurs, elle a été censée être effective depuis le 1er juillet dernier.

Immobilier : Eco-prêt à taux zéro, c’est quoi ?

L’Eco-prêt à taux zéro est un prêt accordé aux propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs, leur permettant de procéder à des travaux d’éco-rénovation.

Cependant, quelques conditions sont à respecter pour en profiter : le logement doit servir de résidence principale, construit avant 1990 et dont les travaux de rénovation visent à le rendre plus confortable et plus économe en énergie tout en essayant d’émettre le moins de gaz à effet de serre possible. On peut alors emprunter jusqu’à 20 000 euros pour réaliser deux travaux, mais la somme peut monter jusqu’à 30 000 euros pour 3 chantiers ou plus.

Immobilier : D’autres points essentiels à respecter pour obtenir un Eco PTZ

Si on ne pouvait bénéficier que d’un seul Eco PTZ auparavant, ce n’est plus le cas si on n’a pas consommé la totalité de l’enveloppe de 30 000 euros. Le propriétaire peut ainsi demander un prêt complémentaire, mais en faisant attention à ce que le montant total qu’il aurait emprunté par les deux crédits ne dépasse pas 30 000 euros. De plus, la demande peut se faire trois ans après l’obtention du premier Eco PTZ. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas oublier qu’on doit confier les travaux à réaliser à un artisan ou professionnel du BTP disposant du labelle RGE. En 2014, plus de 3,5 millions de rénovations de logements ont été achevées dont la dépense moyenne est de 10 000 euros environ.

Partager >>

A propos de l'auteur