Epargne : Faut-il se fier aux taux promo des livrets d’épargne ?

0

De par leur grande disponibilité, leur facilité et leur taux de rémunération très élevé, les livrets d’épargne en ligne attirent de plus en plus de particuliers actuellement. En effet, il s’agit de placements qui peuvent assurer un rendement de 3 à 4 %. De plus en plus d’investisseurs s’intéressent à ces solutions d’épargnes et recherchent la meilleure banque de confiance. Face à ces différents points avantageux, l’on se demande s’il n’y a aucun revers à cette médaille ?

De quelle offre d’épargne parle-t-on ?

Les publicités à cet effet ne sont plus méconnues, les banques en ligne proposent maintenant un placement qui apporte une rémunération de 3 à 4 %. Disponible sur la toile et à disposition par le simple envoie de la photocopie de sa pièce d’identité et d’un justificatif de domicile, le livret B ou super livret semblent être très tentant. Et le plafonnement exagéré des versements, ainsi que l’inexistence des frais d’entrée et de gestion n’arrange pas la situation.

Les points négatifs de ces livrets d’épargnes

Cependant, après une étude approfondie des propositions comme le livret épargne orange de ING Direct et celui de BforBank, les experts sont formels : plusieurs inconvénients sont dénombrés dans les offres. La première étant que les taux susmentionnés ne sont pas illimités. D’ailleurs, c’est mentionné dans les conditions des prestations. Les taux excellents de rémunération des placements ne durent que quelques mois. Une fois le délai dépassé, il descend à leur normal, à savoir 0,4 %.

Par ailleurs, le taux d’imposition fiscal des Livrets B ne sont pas non plus avantageuses. Avec 15,5 % d’impôts imputé à vos gains, les bénéfices que vous pouvez tirer du superlivret sont faibles, et ce, malgré le fait que les contributions sociales soit affiliées à votre revenu.

Partager >>

A propos de l'auteur