Complémentaire santé : Les propositions du président attendues

0

Le président François Hollande pourrait profiter du congrès annuel de la Mutualité française qui s’ouvre ce jeudi à Nantes pour faire des propositions sur la généralisation de la complémentaire santé à tous les Français. Il est particulièrement attendu sur le sujet qui figurait parmi ses promesses de campagne en 2012. Trois ans après son élection, le président François Hollande est toujours loin de l’objectif annoncé en 2012 et qui visait la généralisation de la complémentaire santé à tous les Français. Aujourd’hui, 3,3 millions de Français ne bénéficient pas de couverture santé et près de 50% d’entre eux sont des retraités.

Pour François Hollande, le congrès de la Mutualité Française, qui s’ouvre ce jeudi à Nantes, sera l’occasion de faire des propositions afin d’améliorer la couverture santé des citoyens français et plus particulièrement des retraités. Sur place vendredi 12 juin, le président pourrait profiter de sa visite au parc des expositions de la Beaujoire à Nantes, pour annoncer des mesures.

Une situation qui se dégrade

Pour le président du mouvement mutualiste, Etienne Caniard, François Hollande doit honorer ses promesses de campagne et proposer « une vraie généralisation de la complémentaire santé« .

La situation est en effet de plus en plus inquiétante puisque le nombre de Français dépourvus de couverture santé augmente. Entre 2010 et 2012, ils sont passés de 2,8 millions à 3,3 millions d’individus. Privés d’accès aux soins, la plupart d’entre eux renoncent à se soigner par manque de moyens financiers.

Les enjeux du congrès annuel de la Mutualité française pourraient se centrer plus spécifiquement sur le cas des retraités et beaucoup espèrent que François Hollande proposera une dispositif permettant aux seniors de bénéficier d’une couverture santé. Les retraités, dont la complémentaire santé est payée par l’employeur durant leur carrière, ne bénéficient plus de cet avantage lorsqu’ils cessent leur activité. Ils sont nombreux à se priver de mutuelle santé pour des raisons de budget.

Partager >>

A propos de l'auteur