La gestion automatisée sur Internet est-elle une bonne idée ?

0

En 2008, afin de démocratiser la gestion financière, les États-Unis ont créé les robo-advisors avec des plates-formes d’investissement comme Wealth­front et Betterment. Aujourd’hui, la France compte également de nombreux nouveaux opérateurs de l’assurance-vie sur Internet tels que Fundshop, Marie Quantier, Avize ou Yomoni.

Vers une gestion financière ouverte à tous

Si la gestion financière a longtemps été réservée à la clientèle patrimoniale, ce n’est plus le cas actuellement. En effet, la majorité des épargnants n’ont pas auparavant eu la possibilité d’avoir recours à un banquier privé ou un conseiller en gestion de patrimoine pour les accompagner. De ce fait, la majorité des Français investis dans les placements sécurisés à faible rendement tels que les livrets réglementés et les fonds en euros d’assurance vie.

Grâce aux «fin­techs» ou finance et technologie, les assurés bénéficieront de portefeuilles sur mesure avec un tarif abordable. En France, il existe actuellement quatre principales start-up, dont Advize, Marie Quantier, Fundshop ainsi que Yomoni. Ils ont tous leur propre caractéristique.

Gestion automatisée en ligne : Présentation des « French Tech »

Lancé en 2012, Advize soumet une gestion conseillée par la société indépendante Morning­star. Son avantage est que, non seulement il n’y a pas de facturation directe du service, mais l’assuré est également libre d’accepter ou non les propositions.

Comme Advize, la start-up Marie Quantier avance une gestion conseillée suite à un contrat d’assurance vie. Elle se différencie par sa capacité à ajuster votre portefeuille par rapport au marché.

Concernant Fundshop, celui-ci propose aussi une gestion conseillée, mais accommodée aux fonds référencés par des contrats existants. Ici, vous n’êtes pas obligé de souscrire un nouveau contrat pour profiter du service.

Le dernierà avoir fait son apparition est Yomoni. Ce dernier a l’avantage d’êtreà la fois un courtier et une société de gestion.

 

Partager >>

A propos de l'auteur