Taux de crédit immobilier : Entre hausse et stabilisation

0

Alors que le taux de crédit connait depuis dix-huit mois des baisses successives, il semble que la tendance tend à se stabiliser. Passant de 2, 03% au mois d’avril à  2,01% pour le mois de mai, le mouvement de baisse des taux stagne et certaines banques ont déjà revu leur barème à la hausse. A des niveaux historiquement bas depuis plusieurs mois, le taux d’intérêt des crédits immobiliers a suscité beaucoup d’engouement de la part des prétendants à la propriété ainsi que de tous ceux souhaitant renégocier leur crédit. Un temps qui semble révolu puisque les taux devraient se stabiliser.

Si le mois de mai a bien enregistré une baisse du taux d’intérêt immobilier avec 2,01% contre 2,03 en avril, certaines banques ont annoncé le révision à la hausse de leur taux. L’annonce suscite depuis l’inquiétude et la fin du taux d’intérêt très bas semble annoncée.

Vers une stabilisation des taux de crédit

En réalité, le constat est moins alarmant qu’il n’y paraît puisque les hausses mises en place par certains établissements bancaires devraient rester mesurées.

On constate, depuis le début de juin, de rares augmentations variant en moyenne de 0,10 à 0,25%. La hausse est donc subtile et ne devrait pas connaitre d’envolée.

Selon les courtiers en crédit, il est peu probable que le taux d’intérêt des crédits immobiliers connaisse une flambée des prix d’ici à la fin de l’année. Quelques hausses d’ordre ponctuel pourront être observées, mais elles resteront mesurées. Les taux d’intérêt des crédits immobiliers devraient rester particulièrement faibles cette année et le marché s’oriente vers leur stabilisation.

Partager >>

A propos de l'auteur