Le « plan B », une arnaque à l’épargne selon les autorités financières

0

« Le plan B est une arnaque » ! C’est la vaste campagne de contre-publicité qu’ont engagée l’autorité des marchés financiers (AMF), l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes). Ces organismes préviennent que la perte de côte du livret A ne doit pas conduire les consommateurs à se tourner vers le plan B, alternative frauduleuse proposée par un certain nombre de sites internet.

Les mystères qu’entretiennent les promoteurs du plan B

Les régulateurs nous informent que des sites internet comme Leplanb.biz, Interactiveoption.com et Boursebinaire.fr abusent les particuliers en proposant des investissements très alléchants qui promettent de hausser votre capital à plus de 15% voire 20% par an. Selon l’AMF, plusieurs de ces offres sont des pièges pour amasser plus de clients. L’AMF en collaboration avec l’ACPR et la DGCCRF se sont donc liguées pour démystifier cette pratique et sensibiliser contre le Plan B.

D’abord, ces sites invitent les internautes à miser sur des options binaires, des options binaires que vous pouvez d’ailleurs découvrir sur le site financedir.com. Cela est un pari extrêmement risqué puisque les chances de gagner de l’argent sont aussi importantes que les chances d’en perdre.

Ensuite, la publicité pour rendre cette opération séduisante est une publicité mensongère et trompeuse. Mensongère, parce qu’elle n’informe pas sur le caractère très risqué des offres proposées.

Trompeuse parce que cette publicité est justement basée sur la présomption contraire, mais aussi parce qu’elle base son attraction sur sa confrontation avec le livret A, qui offre un taux d’intérêt minime. Les consommateurs ne comprennent pas que les fonctionnements de ces deux opérations sont différents et que les placements du plan B n’offrent aucune garantie. Autre point à révéler, c’est que certains de ces sites disent être en adéquation avec les conditions fixées par les régulateurs alors qu’il n’en est rien.

Plusieurs d’entre eux sont liés à la société de droit chypriote Pegase Capital Ltd, récemment sanctionnée par la Cysec, son autorité de contrôle, et certains figurent sur la liste noire de l’AMF.

Rester vigilant pour profiter de son épargne

Le travail de sensibilisation de l’Autorité des marchés financiers (AMF), de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) est important parce qu’elles sont les organes qui veillent à la protection de l’épargne investie dans les instruments financiers et à la protection économique et la sécurité des consommateurs de manière plus générale.

À ce titre, ces trois organes rappellent quelques règles de base de l’investissement que doivent prendre en compte les particuliers afin d’accroitre leur vigilance. Ainsi, il faut garder à l’esprit qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque considérable.

Tout placement proposant une rémunération sensiblement supérieure aux produits courants d’épargne comporte un risque élevé. Les données qui vous sont communiquées doivent être claires et compréhensibles et il ne faut enfin jamais oublier de collecter un maximum d’informations sur les intermédiaires qui proposent leurs produits.

Partager >>

A propos de l'auteur