Loi Hamon : 8% des Français ont déjà quitté leur assurance auto

0

Depuis le 1er janvier et l’entrée en vigueur de la loi Hamon, changer d’assurance auto est plus facile. Un sondage Opinion Way révèle que 8% des Français ont résilié leur contrat suite à la publication de la loi.Un sondage Opinion Way demandé par le comparateur de prix sur internet LesFurets.com, révèle que 8% des français ont mis fin à leur contrat d’assurance automobile depuis le début de l’année. En moins de trois mois, nombreux sont les consommateurs à avoir profité des nouvelles règles de la loi Hamon. Cette dernière permettant notamment d’assouplir les modalités de fin de contrat puisque le client peut désormais résilier, ou modifier, son contrat un an seulement après l’avoir souscrit.

Les assureurs contraints aux changements

Avec la loi Hamon, il est plus facile de se défaire d’un contrat d’assurance, ce qui permet aux français de se tourner vers d’autres contrats, parfois plus attractifs.

Le sondage publié par Opinion Way souligne que 57% des Français souhaitent résilier leur contrat pour obtenir des prix à la baisse alors que 34% veulent bénéficier de meilleures garanties. Dès les trois premiers mois de l’année, 8% d’entre eux ont profité de l’opportunité permise par la loi Hamon. Plus informés, ils obligent les assureurs à se montrer plus concurrentiels et les contraignent à des efforts tarifaires.

A l’avenir, selon Hamid Benamara, directeur général du site LesFurets.com, cette tendance devrait s’amplifier : « Sur les deux premiers mois, nous avons observé un démarrage en douceur, puis une forte accélération de cette tendance sur le mois d’avril, qui correspond à une période de renouvellement forte chez les grands mutualistes« .

Il constate également que la loi Hamon est particulièrement bénéfique aux comparateurs de prix et fait état d’un afflux de visiteurs sur son site : « Nous, ce que nous avons constaté, c’est une accélération très forte des visites et des devis. Quand je dis très forte, c’est 70% de croissance des devis réalisés sur notre site. Et les assureurs sont prêts à faire ces économies parce que cela coûte plus cher d’acquérir de nouveaux clients que de garder un historique« .

Partager >>

A propos de l'auteur