Le gouvernement Britannique privatise une banque verte

0

Le gouvernement du Royaume-Uni a annoncé, ce jeudi 25 juin, vouloir privatiser la banque GIB (Green Investment Bank). Cette banque d’investissement, qui s’est spécialisée dans le secteur des énergies vertes et renouvelables, devrait permettre à l’Etat de réduire sa dette.

Le gouvernement britannique vient de déclarer son intention de privatiser la banque GIB. L’établissement bancaire, qui existe depuis 2012, se consacre au financement des projets écologiques tels que les infrastructures faisant appellent aux énergies renouvelables. Depuis sa création, la banque a injecté près de 2,8 milliards d’euros dans des projets attrayants à l’écologie.

Un secteur visiblement rentable puisque le gouvernement britannique envisage de réduire son déficit public grâce aux bénéfices engranger par la banque.

Gagnant-gagnant

Pour le ministre du Commerce, l’Etat n’est pas le seul gagnant dans cette transaction, puisqu’il estime que la banque sera « affranchie des limites sur les endroits où elle peut emprunter et des réglementations de l’UE sur les aides d’État, la banque pourra accéder à un volume de capitaux bien plus important ».

Cette ouverture à un marché plus vaste ne changera pas pour autant la ligne de conduite initiale de la banque GIB (Green Investment Bank) puisque, le ministre du Commerce l’assure : « La banque sera toujours verte, toujours rentable, toujours un leader du marché sur les infrastructures écologiques ».

La privatisation de la banque GIB (Green Investment Bank) par l’Etat britannique devrait intervenir dans les semaines à venir. Aucun calendrier sur le déroulement de la transaction n’a encore été dévoilé.

Partager >>

A propos de l'auteur