Comment se passe l’isolation de la tuyauterie de chauffage ?

0

Toujours dans l’optique de l’optimisation des performances énergétiques, plusieurs alternatives innovantes abondent sur le marché. Zoom sur l’une d’entre elles ; l’isolation de la tuyauterie de chauffage. Le but est d’éviter au maximum les fuites thermiques inutiles. Avant d’opter pour ce type d’isolation, il est primordial d’en comprendre le bien-fondé.

L’isolation de la tuyauterie de chauffage : quelles sont les raisons ?

Certains systèmes de chauffage fonctionnent essentiellement à base d’eau chaude. De ce fait, ils sont sujets à des déperditions thermiques. Pour cause, les différents courants d’air pouvant s’infiltrer dans une habitation. D’où le réel besoin d’isoler votre tuyauterie.

L’une des raisons et pas des moindres est le côté économique de l’installation d’un système d’isolation de la tuyauterie. Il permettrait d’économiser des sommes faramineuses englouties dans les factures d’énergies. Cette technique servirait également à orienter la chaleur vers les radiateurs.

Des tuyaux mal isolés représentent une énorme source de déperdition énergétique. Le mieux est d’éviter de faire passer la tuyauterie de chauffage à travers des espaces froids.

Les différentes méthodes pour isoler les tuyaux de chauffage

Selon les différentes exigences de l’habitation et du système d’isolation, diverses méthodes se présentent afin d’orienter son choix vers un système d’isolation adéquat. Il s’agit principalement :

  • des manchons rigides : ces isolants sont des matériaux réalisés en laine minérale, en écume de polyéthylène, ou en élastomère. Ils sont caractérisés par un interstice effectué dans le sens de la longueur et possèdent une fermeture à glissière, à boucle, à adhésif, ou à coller
  • l’élastomère : d’un diamètre normalisé de 19 mm, l’élastomère est un matériau assez flexible favorisant ainsi un usage en division tendue et courbe
  • la laine minérale : d’un diamètre normalisé de 30 mm, la laine minérale est un matériau beaucoup plus dense et raide. Elle est très compétitive en ce qui concerne les performances thermiques. Elle est utilisée exclusivement en sections droites
  • le polyéthylène : son champ d’application se limite aux sections droites. Son diamètre normalisé est de 19 mm
  • de la bande isolation : destinée aux endroits de la tuyauterie, dont l’accès est assez difficile, la bande isolante est un rouleau servant de couverture aux tuyaux.

Les divers types d’installations des systèmes d’isolation

  • L’isolation des jonctions en T
  • Consiste à sectionner de façon oblique les brides des 3 cylindres afin de les ajuster.
  • Puis séparer les chaînes en les ajustant dans les cylindres
  • L’isolation des divisions droites et courbes
  • Consiste à prendre le cylindre d’isolation et le placer de sorte qu’il couvre l’entièreté du tuyau en réservant une entrée extérieure et fermée
  • L’isolation des franchissements de murs
  • Consiste à tremper délicatement le support puis à pulvériser l’écume expansive
  • Après que le support ait séché, il suffit d’aplanir à l’aide d’un cutter les parties débordantes qui se sont solidifiées.

Combien coûte un isolant pour tuyau ?

Généralement, le prix des isolants pour tuyaux est très bas. Il suffit de prévoir juste quelques euros par mètre carré. L’investissement en vaut la peine au vu des retombées sur le long terme, notamment sur les dépenses énergétiques.

Partager >>

A propos de l'auteur