Le crowdfunding, l’avenir du financement pour professionnels mais aussi pour particuliers.

0

Qu’est ce que le financement participatif ?

Le crowdfunding est un système de plateformes permettant de faire financer un projet par une communauté. Les plateformes explosent et le crowdfunding a le vent en poupe.

Aujourd’hui avec le crowdfunding vous pouvez financer votre projet d’entreprise, votre projet musical ou encore vos prêts personnels.

Vous l’aurez compris ce type de système peut convenir à un grand nombre de personnes en recherche de financement rapide et viable.

Quels sont tous les types de crowdfunding ?

Il existe aujourd’hui 4 types de financements participatifs:

  • Donation crowdfunding ou don a l’image de « KissKissBankBank » qui permet aux internautes de faire des dons sans forcèment obtenir une contrepartie ou même voir le projet aboutir.
  • La récompense est proche du don à l’inverse qu’elle propose une sorte de retour sur investissement. Par exemple « My major company » propose de devenir le producteur d’un artiste. Si l’album fonctionne le contributeur se verra reverser des sommes plus ou moins conséquentes.
  • Le credit crowdfunding ou prêt est comme son nom l’indique un prêt pris auprès de plusieurs contributeurs et avec des taux d’intérêts complétement différents de ceux que l’on peut trouver dans le système bancaire.
  • L’equity crowdfunding ou l’investissement de capital permet à des actionnaires d’investir dans les capitaux propres d’une société. Vous pouvez trouver ce type de système financier chez les « Business Angels » comme « Smart Angel ».

Quelles sont les différentes plateformes crowdfunding ?

Les plates-formes de don sont les plus connues dans l’univers de la finance participative. Le principe est simple : l’internaute soutient un projet, qu’il soit culturel ou non, et reçoit en échange du montant versé une récmpense équivalente. Sur l’année 2014, les deux tiers du chiffre d’affaires ont été réalisés par les leaders du secteur « Kisskissbankbank » et « Ulule » pour un total de 27,8 millions d’euros.

En deuxième position, et pas des moindres, puisque ce segment réalise 88,4 millions d’euros en 2014. C’est un système de prêts entre l’internaute et un particulier (Prêt d’union) ou à des entreprises (Lendopolis, Finsquare ou encore Unilend) en échange d’une rétribution. Une solution très récente ouverte au grand public depuis novembre 2014. Un segment jeune mais possèdant un énorme potentiel car il répond à un double besoin : le financement pour les TPE-PME et celui des particuliers en quête de placements intéressants et enrichissants.

La dernière plateforme de crowdfunding est également la plus petite : les internautes investissent dans le capital de sociétés. Les entreprises comme « Anaxago » ou « Smart Angels » tentent encore de se démarquer.

Quel avenir pour le financement participatif ?

Nul doute que les français continueront au cours de l’année 2015 de soutenir les TPE-PME pour continuer à favoriser la croissance du pays. A l’heure où les acteurs de la finance classique se tournent vers ces nouveaux moyens de financement, les entreprises du secteur craignent que le crowdfunding perde ses fondements, son ADN. Cette nouvelle manière de concevoir le financement des projets culturels, des entreprises et des particuliers sera-t-il mis en péril par les actions marketing allié à l’investissement des banques sur ce segment ?

Partager >>

A propos de l'auteur