L’AMF victime d’escroquerie par usurpation d’identité

0

L’AMF vient de publier un communiqué de presse expliquant que des escrocs utilisent son identité par mails pour résoudre des litiges financiers.

La technique des fraudeurs est très simple, ils utilisent de fausses adresses email se faisant passer pour le gendarme de la bourse, emails avec lesquels ils proposent de résoudre les litiges financiers des investisseurs et épargnants contre rémunération. Pour parvenir à leur détourner l’attention des porteurs d’actions et titres, les usurpateurs utilisent le nom du délégué de l’AMF en charge des médiations sur les litiges financiers.

Une tentative de phishing qui vise les places de marché à forte volatilité

Selon l’AMF, les escrocs semblent viser en priorité les marchés à forte volatilité en visant plus particulièrement les utilisateurs de places de marché des changes comme le FOREX ou sur des options binaires.

L’AMF porte plainte et se constitue partie civile

L’AMF met en garde les épargnants contre tous courriers électroniques émanant de son institution. En cas de doute, les épargnants sont appelés à prendre contact directement avec l’AMF. L’autorité des marchés financiers annonce dans son communiqué de presse qu’elle déposera plainte dans les heures qui viennent, et se constituera partie civile dans cette affaire.

Lire le communiqué de presse de l’AMF :

L’Autorité des marchés financiers (AMF) met en garde le public contre les agissements de personnes usurpant l’identité du délégué du médiateur de l’AMF et renvoyant faussement vers FIN-NET, l’organisme de la Commission européenne en charge de la résolution des litiges financiers.

Partager >>

A propos de l'auteur