Banque : Les Français pensent emprunter pour les études de leurs enfants

0

Selon un sondage Ipsos, quasiment 95% des parents français pensent qu’ils devront passer par la case emprunt auprès de leur banque afin de pouvoir financer les études de leurs enfants./strong> Les études dans l’Hexagone sont chères, beaucoup trop chères. Et selon un sondage Ipsos pour le compte de la banque HSBC, 96% des parents envisagent de prendre un emprunt auprès d’une ou de leur banque pour participer aux frais d’études de leurs enfants.

Alors qu’ils considèrent à hauteur de 79% que les études sont essentielles pour l’avenir de leur progéniture, une très large majorité des familles (58%) pensent qu’elles payent trop cher ces études et estiment que cela leur prendra entre cinq et sept années pour rembourser leur crédit contractée auprès de la banque pour financer les années d’études.

Un crédit à la banque vraiment nécessaire ?

Dans le même temps, 79% des personnes interrogés en France sont persuadés que leurs enfants rencontreront plus de difficultés à trouver un emploi qu’eux au même âge, contre seulement 47% dans les autres pays étudiés. L’inquiétude quant à l’avenir de leurs enfants est bien plus élevée que dans les autres contrées.

Si 34% au niveau mondial s’inquiète du futur de leur enfant, ce chiffre grimpe à plus de 60% pour les Français. Il est à noter que 41% des parents étrangers demanderont à leurs enfants de financer une partie de leurs études contre seulement 26% dans l’Hexagone.

Cette étude a été dévoilée par la banque HSBC et s’appuie sur un échantillon de 5000 personnes à travers seize pays différents.

Partager >>

A propos de l'auteur