Travail le dimanche : Près d’un tiers des salariés concernés

0

La Dares (service statistique du ministère de l’emploi) vient de rendre son enquête sur les « conditions de travail 2013 ». La publication indique que 30% des salariés ont déjà travaillé le dimanche de manière habituelle ou occasionnelle. Alors que la loi Macron a mis le travail dominical au centre des débats, une étude publiée par le ministère du Travail, ce mercredi 10 juin, fait état des conditions de travail des salariés en 2013.

Secteur public et privé confondu, cette étude a été réalisée sur un panel d’environ 34 000 individus et révèle que les actifs sont 28,4% a avoir été concernés par le travail le dimanche au cours de l’année 2013.

Si 3 salariés sur 10 rapportent avoir travaillé le dimanche en 2013, seuls 13% déclarent l’avoir fait de façon habituellement alors que 15,4% ont travaillé le dimanche à titre occasionnel. Parmi les personnes concernées par le travail dominical en 2013, 64% d’entre eux précisent avoir reçu une compensation financière en échange. Une enquête similaire menée en 2005 révélait que 26,2% des salariés avaient été concernés par le travail le dimanche pour cette année.

Des inégalités selon les secteurs

Parmi les secteurs les plus enclins au travail le dimanche, on retrouve l’hostellerie et le restauration avec 60,6% de ses employés concernés.

Des salariés qui sont seulement 16% à bénéficier d’une compensation. Le secteur hospitalier public se caractérise aussi par une importante fréquence du travail dominical avec un taux de 64,2%.

Concernant le secteur commercial, au coeur des débats induits par la loi Macron, on remarque une forte augmentation du travail le dimanche. Si 35,8% des salariés étaient concernés en 2005, ils étaient 35,8% en 2013. En queue de classement, les établissements bancaires et les assureurs ne sont que 7,1%  a travailler ce jour.

Partager >>

A propos de l'auteur