Interdiction des paiements en liquide supérieurs à 1 000 euros sauf au PMU

0

A partir du 1er septembre, les paiements en espèces supérieurs à 1 000 euros seront proscrits sur l’ensemble du territoire. La limitation du règlement en liquide ne verra pourtant pas le jour au PMU puisque ses activités ne seront pas soumises à cette loi. Une bonne nouvelle pour les turfistes pour qui rien ne va changer.

Dans le cadre de la lutte contre le financement des économies souterraines, Bercy a décidé de mettre fin aux règlements de sommes supérieures à 1 000 euros en liquides. Cette loi actée par un décret du 27 juin dernier restreint les commerces comme les entreprises à limiter leurs échanges en espèce.

Une manne financière qu’il faut choyer

Le décret ne concernera cependant pas les activités du PMU qui n’y seront pas soumises. En effet, les nouvelles dispositions de Bercy ne mettront pas un pied chez les turfistes qui ne verront pas leurs habitudes changer.

Ils pourront continuer à parier et recevoir leurs gains en liquides. A savoir que la filière est actuellement soumise à une limitation de 3 000 euros. Ce seuil de paiement, en vigueur depuis 2013, avait, au moment de sa mise en place, occasionné une perte de chiffre d’affaires notable et suscité la colère des parieurs comme des lobbies. Il était précédemment plafonné à 5 000 euros.

Avec 90 millions d’euros de taxes prélevés par an sur le chiffre d’affaires du PMU, il est probable que l’Etat n’ait pas souhaité mettre en péril ce secteur particulièrement lucratif.

Partager >>

A propos de l'auteur