Alstom : Les stratégies pour 2020

0

Le mardi 29 mars dernier, Henri Poupart-Lafarge, leader du groupe Alstom a dévoilé sa stratégie pour 2020 : se diversifier en commercialisant plus de services, voir même racheter des prestataires. Il y avait quelques mois, ce groupe avait vendu sa branche énergie à General Electric, mais son PDG a récemment révélé un plan sur 4 ans qui s’avère être relativement ambitieux. Alstom veut connaître une croissance organique de 5% par an d’ici à 2020. Dans un communiqué, on a expliqué que la marge d’exploitation ajustée devrait atteindre environ 7% en 2020 tirées par le volume, le mix produit et les impacts des actions plus opérationnelles.

Alstom veut poursuivre son développement hors de ses bases naturelles

Afin d’accélérer sa croissance par rapport au marché, Alstom se concentre sur un renforcement à l’international, notamment sur les pays émergents.

Ainsi, un communiqué a précisé que cette stratégie va engendrer 300 millions d’investissements supplémentaires au cours des trois prochaines années. Plus des 2/3 de l’activité du groupe Alstom sont réalisés en Europe et c’est ce qui lui pousse à accélérer en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. D’ici 2020, Alstom se voit en numéro un ou deux du marché sur tous les continents.

La réorganisation de l’activité du groupe sur le marché international

Le groupe Alstom veut poursuivre son développement à l’international. L’Europe étant son premier marché, il veut restructurer son dispositif industriel afin de répondre à une demande actuellement instable. Selon le dirigeant du groupe, le site de Reichshoffen, en Alsace, va baisser de rythme après l’été et qu’Alstom va devoir se séparer d’un certain nombre d’intérimaires.  « L’adaptation se fait régulièrement, et nous nous battons, en parallèle, pour avoir de la visibilité » précise Henri Poupart-Lafarge.

Alstom s’engage à diversifier ses produits

Selon toujours les explications d’Henri Poupart-Lafarge, Alstom ne se limite pas à la production de trains ou de métros, mais veut aussi se lancer dans la vente de systèmes entiers qui comprend la signalisation, la sécurité et la maintenance. Il a notamment précisé qu’il s’agit des activités en croissance avec des marges plus récurrentes et plus élevées. Il a rajouté qu’elles doivent présenter 60% de son chiffre d’affaires en 2020 contre 47% lors de son exercice 2014-2015.

Partager >>

A propos de l'auteur