Salon de l’agriculture 2015: Quels enjeux pour Hollande ?

0

La 52eme édition du salon de l’agriculture a été inauguré par le président Hollande le 21 février. Hollande cherche t-il à redorer son image en rassurant les agriculteurs?

Le chef de l’état à la reconquête d’un electorat

Le président français est venu rendre visite aux agriculteurs présents, peu avant l’ouverture officielle du salon, pour s’adresser directement à eux et les rassurer face à la montée en force du FN dans les campagnes.

Accompagné du ministre de l’agriculture, François Hollande est venu « dire aux agriculteurs qu’ils ont un avenir et des opportunités d’être encore plus fort » grâce aux changements apportés à la PAC qui favorisent les agriculteurs « verts » consciencieux de l’environnement.

Entre élevage intensif et politique verte, comment les agriculteurs vont-il faire pour allier productivité et écologie, dans une économie qui les poussent à produire toujours plus à des coups toujours moindres.

Hollande a-t-il réellement rassuré les agriculteurs lors de ce salon?

Tant bien même que son objectif était d’être au plus prés des agriculteurs, le dispositif de sécurité exceptionnel mis en place (quelques 300 vigiles et garde du corps personnels) empêchaient une réelle proximité du président avec les exploitants.

Le porte parole de la confédération paysanne (Laurent Pinatel) a même était repoussé violemment par les forces de sécurité après avoir abordé le sujet sensible des « fermes intensives. Les thématiques réellement importantes pour les agriculteurs n’ont été que survolé par le président, qui a préféré mettre l’accent sur ses ambitions politiques en vue des prochaines élections présidentielles de 2017, et sur la dangereuse montée du FN dans les milieux ruraux, plûtot que sur les enjeux et attentes des agriculteurs français.

Partager >>

A propos de l'auteur