Le PDG de Carrefour estime que « la baisse des coûts détruit de l’emploi et de la valeur »

0

Le PDG de Carrefour, Georges Plassat, s’est exprimé dimanche 7 juin au micro du JDD. Il dénonce la systémisation du low-cost et la course aux prix les plus bas qui agitent le secteur. Il considère ces pratiques comme dommageables pour la grande distribution. Avec 10.000 magasins répartis sur plus de trente pays du globe, la chaîne de grande distribution Carrefour figure au rang des géants mondiaux du secteur.

Son patron, Georges Plassat, est revenu hier au cours d’une interview accordée au Journal du Dimanche, sur la guerre des prix que se livrent les acteurs de la grande distribution.

Si le PDG de Carrefour concède : « Nous devons être compétitifs. Dans tous les pays, le prix est un incontournable », il regrette cependant certaines conséquences de cette course et explique : « Je le maintiens : la mise en avant systématique du low-cost et la recherche permanente de la baisse des coûts détruit de l’emploi et de la valeur ».

Rassurer les actionnaires

Malgré ces réserves, Georges Plassat précise que la quête des coûts les plus bas reste une priorité et rassure ses clients comme ses actionnaires en affirmant que « Carrefour est au rendez-vous sur les prix et continuera de l’être ».

Le 11 juin prochain, le PDG de Carrefour s’exprimera à l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires. Un rendez-vous qu’il semble appréhender sans inquiétude et au cours duquel il devrait être reconduit dans ses fonctions à la tête du groupe Carrefour. Il déclare : « J’ai toujours vécu ce rendez-vous avec les actionnaires avec plaisir. C’est l’occasion de leur présenter les forces, les atouts et les objectifs de Carrefour ». Carrefour est actuellement le numéro 2 mondial de la distribution.

Partager >>

A propos de l'auteur