Investissement locatif, les nouveautés de 2019

0

À la recherche d’un investissement immobilier sûr et rentable ? Pourquoi ne pas étudier les possibilités de placement locatif qui s’offrent à vous en ce moment dans l’Hexagone ? En effet, depuis quelques années, ce genre de projet immobilier a le vent en poupe en France. Et la tendance se poursuit encore cette année avec quelques nouveautés.

Les nouvelles lois applicables

Comme chaque année, de nouvelles lois apparaissent dans le secteur du marché de l’immobilier. Cette année, on en compte notamment 3 qui pourraient impacter sur le marché des investissements locatifs.

  • La loi Elan 

Cette loi vise une meilleure protection des ménages modestes et des primo ascendants qui voient le taux de leur crédit immo augmenter en ce début d’année. Mais elle permet surtout aux nouveaux propriétaires bailleurs de sanctionner les infractions commises aux contrats de location d’un bien meublé ou vide, et ce, dans les zones tendues. Elle est valable notamment dans la zone A, A bis, B1, et toutes celles qui comptent plus de 250 000 habitants.

  • La nouvelle loi sur le bail de mobilité

Vous avez pensé à faire une location saisonnière ? La dernière nouveauté dans le domaine du bail mobilité ne doit pas vous être inconnue. Désormais, les contrats de location ne doivent excéder les 10 mois. En outre, les propriétaires n’ont plus le droit de demander des cautions à leur locataire.

  • La loi Denormandie

Enfin, pour ceux qui souhaitent se lancer dans les investissements locatifs anciens, la loi De Normandie annonce quelques changements. Désormais, les abattements fiscaux dont vous pouvez profiter, en cas de rénovation ou de remise en état des lieux avant de relocation, seront de 12 à 21 %. Par contre, les conditions d’éligibilité restent les mêmes. Vous devez proposer le bien à la location pendant une durée de 6 à 12 ans. De plus, vous allez devoir payer 25 % des travaux en question de votre propre poche.

Les dispositifs de défiscalisation reconduite en 2019

Alors que l’on annonçait l’année dernière une ultime prorogation des dispositifs de défiscalisation, ce ne fut pas le cas. Certaines lois sur l’abattement fiscal ont été reconduites jusqu’au 31 décembre de cette année.

  • La loi Pinel

La loi Pinel est la plus connue de toutes. Elle s’applique aussi bien pour les anciens biens que les neufs, à condition qu’il s’agisse d’une location de 6 à 12 ans. Mais la reconduction de ce dispositif annonce aussi l’arrivée de quelques modifications.

Rappel des conditions pour être éligible au dispositif loi Pinel : il faut acheter un bien, le louer sans condition de revenu, et faire en sorte que les locataires en fassent leur résidence principale. Ceci vous ouvrira la porte à un abattement allant de 12 à 21 %. Mais cette réduction ne s’appliquera plus que pour les zones tendues comme A, A bis, B1, etc. En outre, les propriétaires bailleurs doivent respecter un plafonnement des loyers qui est de 20 % moins cher que le prix moyen sur le marché.

  • Les investissements Marlaux

Avec le dispositif Marlaux, vous pouvez profiter d’une réduction fiscale de 30 %. Mais il faudra acheter des biens classés dans la zone de protection du patrimoine architectural urbain ou paysager ou encore des patrimoines considérés comme monument historique. Cette année, les villes comme Bordeaux, Paris, Nantes, et bien d’autres seront éligibles pour cette défiscalisation.

  • La loi Girardin

S’appliquant surtout pour les placements en Outre Mer, la loi Girardin est encore éligible en cette année 2019. Grâce à cette loi, les propriétaires peuvent profiter d’un abattement de 25 à 50 % pour les investissements neufs dans les DOM-TOM.

Summary
Review Date
Reviewed Item
Notes
Author Rating
51star1star1star1star1star
Partager >>

A propos de l'auteur