Investir dans un immeuble de rapport

0

Nous connaissons tous sans doute les différents moyens conventionnels d’investissement dans l’immobilier. Soit on achète des logements afin de les revendre, soit il faut acheter des appartements à but locatif. Par contre, l’existence de moyens d’investissements alternatifs dans l’immobilier est assez méconnue. L’immeuble de rapport est l’un d’eux. Assez rentable, il s’agit d’un édifice acquis non pas séparément, mais en bloc. En vrai, ce type d’investissement est plutôt rare sur le marché. Voici donc quelques informations utiles qui vous orienteront lors de vos différents placements sur des immeubles de rapport.

Immeuble de rapport : ce qu’il faut savoir

Encore appelé immobilier locatif, l’immeuble de rapport est un produit locatif. Il s’agit d’un immeuble entier destiné à la création de revenus locatifs. En attendant l’obtention d’un rapport locatif, le propriétaire intègre le bien au marché ; d’où le terme « rapport » accompagnant ce type de placement. Pour en savoir plus sur l’immeuble de rapport, nous vous invitons à faire un tour sur France Initiative.

Il faut donc souligner qu’il s’agit d’un bâtiment fractionné en plusieurs lots et mis en location par un ou plusieurs propriétaires. Généralement, il est détenu par un seul propriétaire bailleur, ce qui permet d’éviter le statut de copropriété et donc des frais de syndic.

Quel emplacement est le plus rentable pour investir ?

La majorité des investisseurs se ruent habituellement sur les immeubles locatifs des grandes villes. Mais ce qu’il faut savoir c’est que les prix des bâtisses dans ces villes constituent un poids sous lequel un investisseur peut crouler facilement. Par contre, les petites et moyennes villes disposent d’un potentiel inexploré en matière de marché locatif. En effet, ce sont ces villes désertées par les investisseurs qui offrent des avantages principalement en rapport au prix des logements. Vous pourrez facilement y améliorer votre rendement si vous vous y prenez de la bonne manière.

Il ne faut cependant pas se hâter à investir, parce qu’il peut arriver que les propriétaires manquent de locataires. La raison est une probable incompatibilité entre le loyer proposé et le marché local. Il revient alors aux investisseurs de bien prendre en compte chacun de ces aspects avant d’investir.

Sous quelle forme acheter un immeuble de rapport ?

L’acquisition d’un immeuble ne s’improvise pas. Il vous faut faire appel à des professionnels du domaine qui vous aideront dans le montage de projet. En effet, un montage bien fait vous permettra d’obtenir l’appui des banques plus vite que la présentation de 4 ou 5 projets successifs.

Il est également important de ne pas occulter la fiscalité ainsi que les 3 principaux régimes pour l’acquisition d’un immeuble à savoir :

  • le régime foncier classique
  • le régime du meublé BIC
  • la SCI à l’IS ou Holding

Financer l’acquisition d’un immeuble de rapport

Comme vous le savez déjà, la rentabilité d’un immeuble de rapport est plus grande que celle d’un logement simple. Plus vous achetez en gros moins vous payez de frais de syndic. Il est donc normal que l’investisseur dépense beaucoup plus en ce qui concerne le montant de l’acquisition. Cependant, les banques vous aideront plus facilement sur ce type de projet.

Contrairement à un appartement en copropriété, vous devrez supporter la totalité de la façade ou de la toiture en cas de travaux sur le bâtiment. Il vous faut dès lors avoir un fond de trésorerie afin d’éviter les mauvaises surprises.

Gardez enfin à l’esprit qu’en dehors du montant d’acquisition du bien, vous devrez prévoir un financement pour d’éventuels travaux.

Summary
Review Date
Reviewed Item
Notes
Author Rating
51star1star1star1star1star
Partager >>

A propos de l'auteur