Fonds de retraite Corem : Le Parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire

0

Le Parquet de Paris vient d’ouvrir une enquête préliminaire sur le fonds de retraite Corem, un régime de retraite complémentaire principalement destiné aux fonctionnaires. Le Parquet de Paris intervient suite à la plainte des épargnants à l’encontre du Corem pour « tromperie ».

Les 450 000 adhérents du régime de retraite complémentaire Corem et victimes du non versement de leurs pensions, on un nouvel espoir puisqu’une enquête préliminaire a été ouverte par le Parquet de Paris. Selon une source judiciaire, l’enquête aurait débuté au mois de mai dernier et fait suite à un dépôt de plainte daté d’avril pour tromperie.

Les épargnants lésés reprochent au Corem d’avoir menti en affirmant commercialiser un produit « sûr et performant« . Appâtés par la promesse de taux de rendement avantageux, les souscripteurs estiment ne pas avoir eu connaissance de la situation financière désastreuse du Corem et des dangers que cela impliquait sur leur épargne.

« le Corem sert à financer un puits sans fond »

Le président du Comité d’information et de défense des sociétaires du Corem (CIDS), Jean-Didier Mazzuca, explique : « On a promis aux personnes qui ont souscrit ce produit que l’argent qu’ils déposeraient tous les mois leur permettrait de se constituer un complément de retraite garanti jusqu’à la fin de leurs jours. En fait, l’argent qu’ils mettent sur le Corem sert à financer un puits sans fond et le piège est en train de se refermer sur les souscripteurs ».

Les souscripteurs du régime de complémentaire retraite Corem attendent désormais la reconnaissance du préjudice et de la tromperie. Jean-Didier Mazzuca précise  qu’environ 117 000 retraites sont actuellement en danger puisque « le nombre de cotisants reste insuffisant pour verser les retraites promises à quelque 117 000 allocataires ».

Partager >>

A propos de l'auteur