Des substances toxiques ont été retrouvées dans certains couches culottes.

0

Cette nouvelle inquiétant vient de tomber : les bébés risquent d’être contaminés par des substances toxiques que l’on retrouverait dans plusieurs marques de couches. Cette découverte a été dénoncée par le magazine 60 millions de consommateurs ce mardi.

Couches culottes : la toxicité des substances sur les bébés est encore indéterminée.

Même si les substances ne sont qu’en faible quantité, elles ont une toxicité avérée et suspectée pour certaines. Étant donné la sensibilité des enfants en bas âges, cette toxicité n’est pas tolérable.

Les tests ont été effectué sur plusieurs couches. Certaines couches portaient même des étiquettes écologiques. Malheureusement, dix couches sur ces douzaines présentaient des produits toxiques.

«Des substances organiques volatils SOV irritants et neurotoxiques comme le toluène ou le styrène sont présents dans neuf des produits testés. »

Rappelons-le, les expériences réalisées à propos de ces produits toxiques sont uniquement sur le cas de l’inhalation. Des valeurs seuils à ne pas dépasser ont été déterminées. Pour les produits toxiques des couches, la valeur ne dépasse pas le seuil.

Cependant, ce n’est pas sûrement une bonne chose car la couche, elle, reste en contact directe avec la peau. On devrait faire une autre étude spéciale là-dessus. Selon Victoire N’Sondé qui est l’auteur de l’enquête, cette étude est indispensable pour déterminer ou non la toxicité des couches.

Produits toxiques dans les couches culottes : leurs provenances

La composition principale de la couche culotte est la cellulose qui est une fibre produite à partir du bois. Pour un effet absorbant, il est muni d’un gel et de film plastique. Les enquêtes menées ont pu dévoiler que ce serait les solvants et les procédés de fabrication des couches culottes qui sont à l’origine de ses substances toxiques.

Malgré le fait qu’une couche porte le tampon « Eco Planet », on a découvert dans celle-ci des substances suspectes. A la poursuite des enquêtes, on a pu déterminer qu’il s’agissait en fait d’herbicide glyphosate. Il est à la fois irritant et cancérigène.

Carrefour soutient que l’ensemble de ses couches respecte la réglementation en vigueur. Pourtant l’analyse de 60 Millions de consommateurs témoigne que les « Baby dry » de Pampers contient des traces de deux pesticides qui ont pour effet la perturbation hormonal.

Partager >>

A propos de l'auteur

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit