Maisons de retraite : Les offres ne suivent plus les besoins

0

En France, de plus en plus de familles décident de placer les personnes âgées et dépendantes dans une maison de retraite. C’est plus pratique pour eux, et leur facilite la vie. Et pourtant, face à la multiplication des demandes d’adhésion dans une maison de retraite, les charges de ces dernières deviennent de plus en plus importantes. Les aidants ainsi que l’équipe de soins n’arrivent plus à suivre.

Le nombre du personnel ne suit plus

Les aides soignants, les infirmiers ainsi que les cuisiniers qui œuvrent dans les maisons de retraite affirment qu’ils mènent une mode de vie à 100 à l’heure.

Le rythme devient de plus en plus rude. Le personnel manque, et cela risque d’avoir une lourde conséquence pour ces centres pour personnes âgées. Presque tous les établissements dans l’hexagone sont concernés par la situation. Les séniors, qui normalement devront bénéficier d’une bonne qualité d’assistance auprès de ces genres d’hébergement, risquent prochainement d’avoir du mal à retrouver le service dont ils ont besoin.

Certaines maisons de retraite en subissent plus que d’autres

Si la situation est presque générale pour les maisons de retraite, il y en a certaines qui en subissent plus que les autres. En effet, même si le parlement prône l’égalité entre les établissements publics et privés. Ces derniers sont bien plus chers que les premiers. Ils arrivent à payer plus de personnel pour satisfaire aux besoins de personnes dépendantes. Ainsi, la carence se ressent surtout dans les maisons de retraite publiques. Selon une enquête privée menée auprès d’un établissement public français, seulement deux aides-soignantes prennent en charge de vingt résidents. Le rythme est drastique, car elles n’ont que quelques heures pour s’occuper de tout, notamment donner leur repas, faire leur toilette, les habiller, nettoyer leur chambre, etc. En principe, elles ne passent que 6 minutes par chambre.

Partager >>

A propos de l'auteur

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit