Le crédit immobilier est-il en train de perdre de sa superbe ?

0

Les Français ont été conquis par le marché de l’immobilier puisqu’ils ont eu le pouvoir de concrétiser leurs envies. Une belle envolée a donc été identifiée, mais les spécialistes ont émis quelques inquiétudes. La cadence pourrait ralentir dans les prochains mois à cause des réformes fiscales qui ont chamboulé le quotidien des contribuables. 

N’oubliez pas de vous attarder sur l’assurance pour votre crédit immobilier 

Aujourd’hui, les consommateurs ont moins de réticences à l’idée de passer à l’action, ils souscrivent donc plus facilement des prêts puisque les taux sont faibles. L’impact financier n’étant plus aussi élevé, il est intéressant de concrétiser une acquisition ou une construction sans faire l’impasse sur l’assurance crédit immobilier. Cette dernière est indispensable puisqu’elle vous donne l’occasion d’emprunter de l’argent en toute sérénité sans être frappé de plein fouet par les désagréments. De plus, Internet vient à votre secours, car il est possible de souscrire directement en ligne en se focalisant sur un formulaire.

Un ralentissement est identifié sur le marché du crédit immobilier 

Votre assurance dédiée au crédit immobilier est donc trouvée rapidement grâce à un comparateur, c’est également une méthode idéale pour réaliser un maximum d’économies. Il serait judicieux de s’attarder sur ce marché, car les spécialistes estiment que l’euphorie pourrait prendre fin. L’année 2017 a déjà été marquée par une augmentation légère des taux, mais le gâteau semble retomber. Il faut noter qu’une augmentation non négligeable de 6 % a été identifiée en seulement une année selon les statistiques fournies par la Banque de France. Ce sont donc 210 milliards d’euros qui ont été écoulés, ce qui montre que le secteur a connu un engouement très fort.

Les montants mensuels ont pratiquement été divisés par deux 

Toutefois, un ralentissement non négligeable a été observé notamment au niveau des volumes pour les prêts. De ce fait, les Français ont tendance à réduire le montant emprunté puisque celui-ci a été divisé par deux. Les récentes études nous apprennent que la somme mensuelle est passée de 30.3 milliards d’euros à 15.1 milliards d’euros au cours du mois d’Août. La situation semble être identique pour les renégociations qui accusent une légère baisse de régime. Les professionnels de l’immobilier tentent de trouver des explications concernant cette situation, ces dernières seraient en lien avec les nouvelles dispositions fiscales. Les Français sont donc dans une position d’attente, car ils ne connaissent pas encore les conséquences de ces réformes. 

Les réformes fiscales pèsent désormais sur le marché du crédit immobilier 

Il faudra sans aucun doute attendre l’année prochaine pour savoir si la tendance sera la même ou si elle reprendra un peu de couleur. Dans tous les cas, les investissements dans la pierre sont réjouissants pour les contribuables surtout s’ils dégainent un dispositif de défiscalisation. Le gouvernement français a par exemple eu le loisir de prolonger la loi Pinel pour quatre années supplémentaires puisque la réduction fiscale promise est à la hauteur de toutes les attentes. Ce dispositif avait déjà fait l’objet d’un report avec François Hollande puisque le succès était toujours aussi fort. 

Partager >>

A propos de l'auteur

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit