Biocarburant : le Whisky, une alternative pour remplacer l’essence et le gazole

0

A l’horizon 2040, les véhicules n’utiliseraient plus ni d’essence ni de gazole pour faire rouler leurs moteurs en France. C’est dans cette optique que les chercheurs tentent de trouver une alternative afin de remplacer ces carburants qui sont en cours d’épuisement. En effet, des start-ups ont déjà élaboré le biobutanol dérivée du whisky comme Celtic Renewables. Il s’agit d’une start-up écossaise dirigée par le chimiste Martin Tangney. Elle envisage de commercialiser ses productions à partir de 2019.

La nécessité d’une énergie alternative

D’après les derniers sondages, les énergies fossiles commencent à atteindre leurs limites pour subvenir aux besoins des consommateurs. D’ici 2040, l’utilisation des combustibles fossiles dont l’essence et le gazole sera interdite dans tout le territoire français.

Grâce au progrès technologiques, des start-ups ont trouvé une solution écologique pour remplacer ces carburants fossiles dont un particulièrement Celtic Renewable. Elle a créé le biobutanol. Il consiste en l’utilisation des résidus du whisky. Techniquement, ce biocarburant a été produit à partir du graff afin de tirer le whisky en question ainsi, on aura un liquide de levure de la fermentation dont le pot-alle.

Biobutanol – essai : un franc succès de la start-up de Martin Tangley

Bonnes nouvelles pour le milieu du véhicule motorisé ! Des tests ont déjà été effectués par l’équipe de cette start-up sur une Ford Fiesta. Et cela a été un franc succès. La voiture a roulé sans incident ou problème technique. Tout a fonctionné exactement comme l’essence ou le gazole. Manifestement, il a fallu attendre que le réservoir de la Ford soit à sec.

Un surplus d’avantages avec le biobutanol ! Après avoir effectué cette belle expérience, l’équipe de la start-up estime un meilleur rendement de leur produit par rapport aux carburants habituels. Il parait que le produit issu du whisky offrirait plus de kilomètres. Entre autres, d’autres énergies alternatives pourraient bien être d’une aide précieuse pour la consommation comme les voitures électriques.

Partager >>

A propos de l'auteur

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

S'inscrire à notre Newsletter gratuite

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir dans votre boite mail les derniers articles une fois par semaine.

Vous êtes inscrit